Mois: février 2018

Pourquoi la stratégie de porter les jeux mobiles sur Switch en versions plus sérieuses, ça peut ne pas être une mauvaise idée.

Publié le Mis à jour le

En regardant ma boîte mail ce midi, j’ai pu découvrir une newsletter en provenance d’Atari faisant la promotion d’un crowdfunding pour porter Rollercoaster Tycoon, son excellente et vénérable franchise de jeux de gestion ayant pour thématique les parcs d’attaction, sur Switch. Et pour être plus précis, il s’agirait de prendre comme base Rollercoaster Tycoon Touch, deuxième itération en 3D de la licence sur iOS et Android après Rollercoaster Tycoon 4 Mobile qui lui était en 2D.

L’idée n’est pas nouvelle, et a même déjà été mise en pratique par un autre éditeur, Microïds, avec l’adaptation sur la console hybride de Gear-Club, un jeu de course free-to-play dans la lignée des Real Racing et autres Asphalt qui dominent de la tête et des épaules le genre sur mobiles.

Dans l’absolu, le concept de pouvoir jouer aux bons voire très bons jeux mobiles, tout en étant débarrassé des parfois plus qu’agaçantes mécaniques inhérentes au modèle économique free-to-play, est plutôt attirant.

Dans la pratique, si Gear-Club n’est pas mal du tout sur mobile, le passer quasiment tel quel sur Switch, le prix d’une version boîte en plus et les limitations du free-to-play en moins, s’est avéré faire beaucoup trop léger pour un jeu de ce type, surtout quand une fois sur console on trouve en face les monstres sacrés du genre que sont les Forza, Gran Turismo, GRID, Need for Speed et autres Project Cars. Même par rapport à d’autres jeux de courses sur la précédente génération pas vus sur l’actuelle, comme des Test Drive Unlimited, ou des Project Gotham Racing, le compte n’y est pas.

Du coup, on pourrait craindre que l’histoire se répète à l’avenir, à commencer par ce portage de Rollercoaster Tycoon Touch, mais je pense qu’il est un peu tôt pour s’alarmer. Car si effectivement dans le cas de Gear-Club on a affaire à un jeu mobile qui n’est pas en mesure de concurrencer les productions habituelles sur consoles traditionnelles si porté tel quel, ça ne sera pas nécessairement le cas de toutes les productions qui ne manqueront pas de suivre le même chemin. Nombreux sont les bons titres F2P qui auraient la profondeur et le potentiel pour bien figurer sur les machines de jeu, une fois rééquilibrés avec sérieux pour revenir à des mécaniques de progression plus classiques, et à ce titre il me semble que Rollercoaster Tycoon Touch en fait partie.

Déjà sur mobile, RCTT a pas mal d’atouts à faire valoir. Les développeurs ont opté pour un modèle F2P nettement moins contraignant que son cousin Rollercoaster Tycoon 4 Mobile, s’inspirant plus d’un Fallout Shelter, avec un système de boîtes/decks de récompenses aléatoires, que des habituels jeux de gestion gratuits qui collent timers et monnaies premium dans tous les sens. Si l’on ajoute une profondeur correcte dans l’aspect gestion, un contenu conséquent, un éditeur de montagnes russes tout aussi complet que ses prédécesseurs sur PC, et un moteur graphique qui tient la route, ça donne déjà une base relativement solide.

Avec quelques raffinements supplémentaires, nulle doute que ce futur Rollercoaster Tycoon sur Switch pourrait aisément se faire sa place dans la catégorie des jeux de gestion accessibles. Car oui, il faudra ensuite ne pas se leurrer quand à l’objectif, on est pas ici sur un jeu qui sera capable d’aller rivaliser avec les possibilités énormes d’un Planet Coaster. Par contre, il sera tout à fait à même de venir se poser en successeur des anciens concurrents de Rollercoaster Tycoon que furent les feu-Theme Park, à savoir des jeux de gestion plus accessibles et orientés fun, tout en gardant quand même une partie gestion suffisamment fournie pour capter l’intérêt sur la durée.

Pour en savoir un peu plus, voici le lien vers la page du crowdfunding :
https://www.startengine.com/atari-game-partners

Publicités