De l’optimisation des OS modernes

Publié le Mis à jour le

J’avais un peu laissé ça de côté, j’ai revu passer aujourd’hui un article sur la version de Windows 10 sous-titrée « Lean », qui serait une version allégée/optimisée du dernier OS de Microsoft.

Cela m’a fait penser à la même chose chez Google avec ses Android Go (version d’Android optimisée pour les appareils pas cher avec le matériel faiblard qui vient avec) et Android One (qui permet enfin d’avoir un Android base avec un processus de mises à jour à peu près centralisé).

En gros, on a deux acteurs majeurs des systèmes d’exploitation modernes qui ont suivi plus ou moins le même parcours, à savoir ne se soucier qu’à minima du problème de l’optimisation de leurs produits, parce que ratissons le plus large possible, et qui se retrouvent après quelques années avec, dans le cas de Windows, des myriades de machines pas cher vendues avec 32 Go de stockage et qui ne peuvent même pas procéder aux mises à jour tellement il reste peu de place disponible, même avec une installation de base. Dans le cas d’Android, des millions d’appareils connectés aux réseaux mobiles avec des failles de sécurité dans tous les sens parce qu’ils n’ont jamais ou pratiquement pas eu de mises à jour, faute d’intérêt de la part des constructeurs qui préfèrent sortir un nouveau modèle embarquant la version suivante plutôt qu’assurer le processus de suivi logiciel, plus les gros problèmes d’optimisation avec des terminaux peu chers qui rament plus ou moins selon les versions quand on commence à les utiliser normalement, obligeant à prendre des appareils à la fiche technique surdimensionnée si on veut un minimum de confort à l’usage.

On pourrait me rétorquer que contrairement à Apple qui ne doit gérer que le nombre limité de modèles qu’elle a à son catalogue, on parle ici des deux mastodontes de la quantité qui tournent sur tout et n’importe quoi comme matériel, rendant le processus d’optimisation plus difficile. Sauf que justement l’arrivée de ces versions plus économes en ressources, donc très probablement mieux conçues, rend ce contre-argument totalement caduque : ils peuvent optimiser leurs produits, ils sont en train de le faire, ça fait juste mal au fondement de savoir qu’ils nous ont fait poireauter aussi longtemps avec des produits inconfortables à utiliser, juste parce que pendant des années ils ont mis l’ajout de fonctionnalités à la place de l’optimisation en haut de leur liste des priorités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s