CDProjekt

La bonne blague des DLC pour FPS modernes

Publié le

Dans les nouvelles de la semaine, on a eu droit aux premières infos sur l’après-sortie du futur Doom, et pas de surprise, comme c’est le cas depuis pratiquement 10 ans maintenant sur tous les « gros » jeux, contenus additionnels payants à 15€ et passe saisonnier à 40€ (avant d’en prendre 20 de plus, comme pour Fallout 4 ?) pour tous les avoir sans savoir en quoi vont consister lesdits contenus sont au programme.

Alors comme 15€ c’est quand même déjà pas mal, voyons un peu ce qu’il y a dedans :

  • Trois nouvelles cartes
  • Une nouvelle arme
  • Un démon jouable
  • Un nouveau set d’armure
  • Un nouvel équipement
  • De nouveaux modules de piratage et des provocations
  • De nouvelles couleurs et textures pour personnaliser votre équipement

C’est tout ? Sérieusement, c’est tout ? Enfin, je veux dire, c’est ENCORE, après les DLC de merde tout aussi vides sur les Call of Duty et autres Battlefield depuis des années, juste ces miettes de contenu supplémentaire pour 15€ ?

OK, vous l’aurez voulu, réinstallation d’Unreal Tournament 2004, donc la version d’un des piliers du FPS juste avant la période de pétage de câble de l’industrie sur les contenus additionnels. Et on va faire ça pas à pas.

Installation de base ? 11 modes de jeu, 106 cartes, 12 armes (sans compter les dédiées supplémentaires dans certains modes), 6 véhicules.

Et ensuite on attaque l’orgie, la preuve que les pratiques actuelles en matière de contenus additionnels sont juste du foutage de gueule, avec les packs GRATUITS :

  • le Mega Pack : gros pack officiel avec le tout dernier patch, tout le contenu de l’Editor’s Choice Edition, et des cartes en plus. Résultat ? 13 cartes et 3 véhicules supplémentaires.
  • 5 maps officielles de plus
  • les Community Bonus Packs : 19 cartes supplémentaires pour le 1, 21 pour le 2 Volume 1, 20 pour le 2 Volume 2
  • et on finit avec les Ultimate Community Map Packs, qui en ajoutent 44 de plus

Pour un total s’élevant à 228 cartes, plus que doublé donc, réparties entre les 11 modes de jeu une fois installé tous les packs officiels et assimilés faits par des pros du mapping.

Qu’on ne vienne pas me dire que ça demande plus de boulot aujourd’hui, parce que du coup, quoi ? A l’époque ils faisaient ça en un claquement de doigt le contenu supplémentaire ? Ou ça coûtait moins cher ? Proportionnellement, par rapport au développement du marché entre temps, les coûts devaient êtres peu ou prou aussi lourds, voire plus…

Donc il n’y a aucune excuse. Aucune justification légitime de la part des éditeurs pour faire les radins comme ça. Ils font payer aujourd’hui le prix qu’on payait hier pour bien plus que ça, quand ce n’était pas, comme ici, carrément gratuit. Le jour où on aura l’équivalent de la montagne de contenu récupérable gratuitement pour d’anciens FPS dans les 40 boules+ qu’on veut nous faire cracher pour ces maudits « Season Pass », là, OK, il y aura matière à débat. Sauf qu’aujourd’hui, le rapport contenu/tarif est juste honteux.

Et encore, les communicants de CDProjekt, à l’époque de la sortie de The Witcher 2, lorsqu’on leur avait posé la question à propos de futurs DLC payants, avaient eu une excellente réponse : pourquoi faire payer les joueurs pour le « SAV du jeu » qu’ils ont payé ? Sachant qu’ils ciblaient ici justement tous les petits contenus qu’on nous fait payer le prix d’une grosse extension à l’ancienne. Ils trollent toujours autant le reste de l’industrie avec ça, preuve que depuis ça n’a toujours pas évolué, ou en pire…

Bioware aurait récupéré Space Marine et Dark Millenium ?

Publié le Mis à jour le

OK, alors je viens de tomber là-dessus :

http://www.beastsofwar.com/warhammer-40k/bioware-saved-warhammer-40000-space-marine/

Si ça venait se confirmer, ça serait juste probablement l’une des meilleures nouvelles vidéoludiques de l’année, rien que ça ! Bon, après, si ç’avait été Obsidian ou CDProjekt, ç’aurait été encore plus costaud côté jeu de rôle vu l’orientation très action des dernières productions de Bioware, mais Space Marine étant de base un jeu d’action génial dans l’univers de 40k et Dark Millenium devant être un MMO action avec des Titans dedans, on va certainement pas se plaindre s’ils nous balancent bolter au poing face à des Orks ou des Marines du Chaos avec des pieds de Warlords, ou pire, d’Imperators qui se baladent autour !