Diablo II

Cette fois c’est bon, Diablo II en 1.14A

Publié le

Comme je le précisais dans mon précédent article, Blizzard a connu quelques ratés pour le lancement de son nouveau patch pour Diablo II. Un weekend plus tard, les choses sont rentrées dans l’ordre : les installeurs sont disponibles à la bonne version, et le patch est disponible à part hors-Battle.net, pour tous ceux qui auraient échappé au massacre en règle de leur installation existante par la version déployée manifestement trop vite en fin de semaine dernière.

Pour tous les détails, ça se passe par là :

http://us.battle.net/en/forum/topic/20743034295

Et sinon, on a aussi appris ce weekend que Blizzard a en fait recruté de nouveaux développeurs pour effectuer la maintenance de ses jeux Classiques, du coup, c’est le tout aussi vénérable Warcraft III qui va lui aussi avoir droit prochainement au même genre de patch spécial compatibilité, avec comme objectif d’avoir une base nouvelle pour une vague de mises à jour à venir dans les prochains mois.

Increvable Diablo II

Publié le Mis à jour le

En voilà une nouvelle sortie un peu de nulle part : 5 ans après sa précédente mise à jour, alors que son ladder tournait toujours mais qu’on pensait l’ancêtre définitivement out côté support global, voici que Diablo II reçoit un nouveau patch 1.14a.

Alors il s’agit pour l’essentiel d’un toilettage niveau compatibilité, histoire de rendre le jeu compatible avec les systèmes récents, notamment sur Mac, où ça fait 10 ans maintenant qu’on a des puces Intel sous le châssis, où ça fait depuis OS X 10.5 que le code PowerPC a été abandonné, et où pourtant le vénérable hack’n slash n’avait toujours pas été mis au goût du jour. Une tentative de Blizzard de faire passer la pilule auprès de ses fans également fans d’Apple après l’annonce qu’ils seront laissés de côté par son futur « j’ai pompé tout ce que je pouvais en matière de design dans les jeux de figurines hors Games Workshop » Overwatch ?

Peut-être. En tout cas, on peut aussi se demander s’il ne s’agit pas également d’une certaine forme d’aveu d’échec de la part du mythique développeur/éditeur, qui peine à placer Diablo III en véritable remplaçant de son prédécesseur en tant que numéro 1 mythique du genre.

Car il faut bien avouer que si Diablo III, après une extension et nombre de mises à jour pour réajuster les éléments au cœur du jeu qui ont plus que fait grincer des dents, s’est quand même vendu par palettes entières, pas sûr qu’il ait été globalement aussi marquant que son ancêtre, dont l’emprunte indélébile en tant que référence incontournable du genre continue de perdurer auprès du public, alors qu’il fête cette année ses 16 ans.

Et il est bien parti pour continuer encore longtemps, car déjà que la remise à zéro du classement Battle.Net en décembre dernier avait rappelé la vivacité toujours bien présente de la communauté, l’autre moitié du travail amorcé sur ce nouveau patch ne trompe pas : Blizzard est en plein travail pour améliorer ses dispositifs anti-triche/hack, et en général, ce genre d’effort n’est fait que sur des titres dont la vitalité en ligne est bien établie.

Par contre, on a l’impression qu’ils ont un peu de mal à s’y remettre, parce que pour le moment le lancement de ce nouveau patch s’avère assez calamiteux : l’annonce a été faite, la mise à niveau des serveurs Battle.Net aussi, mais de très nombreux joueurs sont confrontés à des erreurs à l’installation qui ne se fait pour l’instant que via connexion au service en ligne de Blizzard dans le jeu, et qui ne se résout pas avec la réinstallation du jeu.