IBM

Projet PC vieux jeux 2017 : la base

Publié le Mis à jour le

Mon fil rouge rétrogaming PC, ça fait des années que je virevolte autour, mais je ne me suis jamais véritablement fait de machine qui tienne pour un moment. Là, j’ai fait une petite récupération qui pourrait bien s’avérer être ma base pour un moment. Faut dire qu’il n’y aurait de toutes façons pas grand-chose d’autre à faire avec, puisqu’il s’agit d’un IBM Aptiva 2153-E28 datant de 1998.

Contrairement à mes précédentes orientations de machine rétro, qui consistait essentiellement à voir ce que j’avais de plus costaud en stock au niveau du couple carte-mère/processeur susceptible d’accueillir la majeure partie des cartes graphiques AGP que j’ai de côté, on a là une machine somme toute assez peu typée haut de gamme, même pour l’époque. Il s’agit d’un PC issue d’une vieille gamme bureautique pro chez IBM, avec carte mère pour les premiers Celeron Slot 1 (le format « cartouche »), mémoire SDRAM  limitée à 256 Mo en 66 MHz et pas d’AGP.

En prenant en compte la présence de seulement 2 ports PCI aux côtés de deux ports ISA, sur lesquels je n’ai aucune carte à mettre, l’évolutivité s’avère assez mince. J’ai bien tenté de remplacer le Celeron 333 par le Pentium II 400 que j’ai encore de l’époque où on avait récupéré à la maison de vieux Compaq format desktop, mais comme sur ces derniers, les limitations de la carte mère sur ce genre de machines sont assez incontournables, et j’ai donc remis le Celeron. Par contre, les 128 Mo ont vite été remplacés sans problème par 256 Mo, en deux fois car les emplacements sont limités à 128 par barrette, histoire d’être au maximum de ce qu’on peut avoir sur cette machine.

Mais bon, ce sera amplement suffisant pour ce que je compte faire avec cette machine, à savoir du vieux jeu PC années 90. Derrière, je vais y coller un couple qui faisait baver à l’époque, à savoir une 3dfx Voodoo 3 3000 16 Mo PCI histoire d’avoir du solide pour les jeux en Glide, et en carte son une Aureal Vortex 2 SQ2500, un poil plus costaude dans les jeux que la Sound Blaster Live!, ce qui ne fera pas de mal avec le Celeron à côté.

Concernant le disque, il va falloir se montrer prudent. C’est de l’IDE, donc le choix va être nettement plus limité au jour d’aujourd’hui, mais surtout avec ce type de machine il faut faire attention à la capacité. En 1998, on est encore sur des disques dont la taille ne dépasse pas les 10 Go, c’est donc typiquement le genre de PC qui peut sévèrement tiquer si on lui colle trop grand. Après, j’ai déjà fait une tentative avec le Seagate Barracuda 320 Go que j’ai de côté, le BIOS a couiné au premier démarrage, derrière Windows relevait bien la bonne capacité, donc à voir.

En parlant de Windows, ce sera comme d’habitude sur mes montages de PC rétro Windows Millenium. Alors oui, je sais, Windows Millenium c’est la version maudite, l’instable, celle qui a le cul entre deux chaises et, à entendre les gens dès qu’on en parle, tout le monde a eu des soucis. Sauf qu’en ce qui me concerne :

1) je n’ai jamais vraiment eu de gros pépin spécifiquement avec ME, en tout cas pas plus qu’avec 95 ou 98 ;
2) vu que j’ai du coup pas mal pratiqué Windows Millenium depuis 17 ans, je sais me débrouiller avec, notamment pour le rendre plus stable s’il posait le moindre problème
3) le fait qu’il ait le cul entre deux chaises, à savoir du Windows 9x mâtiné de fonctions qu’on retrouve aussi dans Windows 2000/Windows XP, présente mine de rien pas mal d’avantages pour une machine orientée jeux rétro. Elle sera compatible avec beaucoup de choses qui tournent aussi avec un Windows XP, jusqu’à un certain point nous sommes d’accord, et dans le même temps avec tout ce qui tourne avec les Windows 9x mais pas avec Windows XP, ou pas correctement, par exemple la Rage Fury Maxx d’ATI qui ne peut utiliser qu’un seul de ses deux GPU sous XP.

Le seul élément critique restant sera le changement d’alimentation. Elle a manifestement rendu l’âme après un ultime démarrage, le truc chiant étant qu’il s’agit d’une ATX petit format, donc plus compliquée à remplacer.