Nettoyage

Nettoyage des fichiers de mise à jour sur Windows 10

Publié le Mis à jour le

ATTENTION : Ce tutoriel vous envoie gratter dans des fonctions avancées de Windows relativement simples à utiliser, mais nécessitant d’aller modifier/nettoyer des fichiers système. Même s’il s’agit de fichiers ne posant à priori aucun problème car plus nécessaires, prenez tout de même les précautions de rigueur : sauvegarde, bien lire les descriptions dans les outils, etc.

Alors que le voisin de blog beaucoup plus au sud Cyrille Borne s’éreinte à trouver des portables avec Windows 10 dessus pas chers mais efficaces pour les enseignants de son établissement, il est rapidement tombé dans son dernier article en date sur la question sur un problème assez récurrent à notre époque où fait fureur la mode de l’appareil pas cher qui propose certes du SSD, mais avec une capacité de misère.

Oui, chers constructeurs, c’est très bien d’avoir pris conscience cette année que nous filer systématiquement en entrée de gamme 16 pauvres gigots sur les tablettes et smartphones avec seulement les 2/3 si pas juste la moitié d’utilisable, ça devenait carrément honteux, surtout sur les appareils ne bénéficiant pas d’un lecteur de cartes microSD. Sauf que le fait est qu’en ce qui concerne les PC, ça reste extrêmement limite. On pourrait se pencher longtemps sur le pourquoi, mais globalement le fait de n’avoir connu pendant une très longue période que l’idée d’une course à la capacité en matière de stockage a sûrement une bonne part de responsabilité.

En bref, sur Windows en particulier, côté mises à jour on prend ses aises, et ce n’est pas parce que Windows 10 fonctionne nettement mieux que, au hasard, Windows 7, pour les récupérer et les installer, qu’il prend moins de place pour les stocker sur le disque. Surtout que rappelez-vous, maintenant on a une option dans Windows Update pour les partager façon peer-to-peer sur son réseau ou sur le Net les mises à jour, ce qui implique de garder les fichiers quelque part. Du coup, forcément, entre la taille de base de l’OS et les packs Windows Update, ça commence à faire beaucoup, surtout quand il s’agit, comme on a eu droit cet été, d’une mise à niveau d’anniversaire pesant la moitié du système de base.

Autre précision à connaître, histoire d’en rajouter une couche sur l’occupation disque, cette fameuse mise à jour anniversaire est tellement importante que lorsque vous mettez à niveau un Windows 10 déjà installé, son installation est considérée comme un passage vers une nouvelle version de Windows, comme lors de la migration 7/8 vers 10. Donc sauvegarde du système en version précédente au cas où vous souhaiteriez revenir en Windows 10 pré-anniversaire. Et ça, quand on a que 32 Go théoriques de stockage sous le capot, ça commence à faire beaucoup.

À partir de là, deux questions :
– Peut-on y faire quelque chose, comme par exemple se débarrasser des fichiers des mises à jour qui traînent encore même après installation ?
– Si oui, comment on s’y prend ?

Réponse à la première question : oui, on peut parfaitement y remédier, et c’est même Microsoft qui le dit dans son outil pour faire ça, beaucoup de fichiers se révélant d’une occupation disque assez éléphantesque peuvent parfaitement êtres évacués manu-militari de votre disque, puisqu’au final totalement optionnels, et conservés essentiellement à des fins de maintenance au cas où/faire fonctionner le partage des mises à jour que j’évoquais plus haut.

Réponse à la deuxième question : l’opération est des plus simples car totalement prévue dans les outils de nettoyage disque de Windows, il faut juste être bien évidemment administrateur de son poste, puisqu’on va aller nettoyer des fichiers système.

Pour cela, on se rend dans les Propriétés de son disque principal, et on lance l’outil de nettoyage.

nettoyage-update-win10-1

Après balayage de votre disque, l’outil vous fournit une première liste de fichiers pouvant êtres nettoyés, et on s’aperçoit en un bref coup d’oeil qu’elle ne contient rien en lien avec les mises à jour, et c’est tout à fait normal, ne vous inquiétez pas, je ne vous mets pas sur une fausse piste. Pour justement aller gratter plus avant, il faut ensuite cliquer sur le bouton Nettoyer les fichiers système.

nettoyage-update-win10-2

Nouvelle recherche de fichiers, et cette fois apparaissent dans la liste des entrées précédées de la petite icône Windows Update.

nettoyage-update-win10-3

Selon la situation actuelle de votre système, elles peuvent êtres au nombre de 4 : les fichiers des différentes mises à jour (Nettoyage de Windows Update), les journaux d’installation, les fichiers temporaires suite à l’installation de Windows, et la sauvegarde de la version précédente de Windows.

Mis à part les journaux, qu’il vaut mieux garder au moins par précaution, le reste, et c’est confirmé par les descriptifs, ça peut partir à la poubelle sans trop de problème :
– conserver les versions précédentes des mises à jour n’est généralement utile que dans le cas où vous auriez un problème avec les plus récentes, autant dire que ça n’a plus rien à faire sur votre disque si tout va parfaitement bien passé un certain temps (d’autant plus que les mises à jour actuelles sont conservées, si vous avez un problème avec celles à venir elles seront toujours là) ;
– les fichiers temporaires d’installation, si tout s’est passé sans problème lors de cette opération, vous n’avez plus besoin de rien ;
– la sauvegarde de la version antérieure de Windows est elle nettement plus sujet à situation, selon si vous pensez revenir en arrière ou pas ; dans tous les cas, Microsoft précise bien à différents endroits tant dans Windows que sur ses pages d’aide que cette sauvegarde n’est gardée qu’un mois par le système.

Donc en conclusion, si vous savez un minimum ce que vous faites, et que vous avez besoin de faire subir une cure d’amincissement à Windows Update, vous pouvez y aller sans problème. Après, vous pouvez également passer par des outils du style CCleaner, qui peuvent également mettre le nez dans les fichiers systèmes jugés obsolètes, mais disons que j’ai préféré vous présenter en priorité la méthode déjà relativement simple et totalement intégrée dans les outils de Windows. Au final on s’aperçoit que Microsoft a pas mal bossé le sujet, vu qu’une bonne partie de ce qui est gardé s’avère être parfaitement supprimable et qu’ils ont l’air d’avoir mis quelques gardes-fous histoire de ne pas tout virer y compris ce qui reste « nécessaire ». Le seul truc, c’est qu’il serait souhaitable que sur des appareils à faible capacité de stockage, le système automatise un peu plus cette opération, ce qui n’a pas l’air d’être vraiment le cas puisque qu’à l’usage, l’encombrement disque se voit assez rapidement.